L’admission

Lorsque vous arrivez à l’hôpital, vous devez présenter certaines pièces d'identité dont :

  • Votre carte d'assurance-maladie
  • Votre carte de l'hôpital
  • Votre certificat d'assurance personnelle, pour les soins qui ne sont pas couverts

Nous vous demandons également d’apporter la liste de vos médicaments, ou le contenant de vos médicaments, afin de faciliter la tâche du personnel médical.

L'urgence

Les activités à l’urgence de l’Hôpital de Chicoutimi continuent de croître. Le Service d’urgence du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi accueille chaque année environ 52 000 usagers qui présentent des pathologies variées.

En 2004, le CSSS de Chicoutimi a procédé à l’agrandissement et au réaménagement de son Service d’urgence, un projet de plus de 15 millions de dollars, afin d’offrir des services d’urgence spécialisés, à la fine pointe de la technologie, dans un environnement adapté. Ainsi, une aire d’attente spécifique a été développée entre l’accueil et le triage.

L’accueil des usagers se trouve également amélioré par une aire d’attente spécifique pour les enfants, une salle d’allaitement et un salon des familles pour que le médecin ou le spécialiste puisse rencontrer les familles et donner des explications plus pointues dans certains cas. Une salle d’attente, qui en certaines périodes de l’année, peut être divisée en deux, a été prévue pour la clientèle à risque de contagion. La capacité totale d’accueil est de 31 à 41 civières, en débordement. Les postes de garde modernes, aérés et bien éclairés sont au centre des activités afin de permettre la surveillance de chaque usager. L’utilisation judicieuse de cloisons vitrées améliore la confidentialité des informations échangées.

Ainsi, le médecin d’urgence, entouré d’une équipe solide et expérimentée, travaille dans un environnement physique moderne et doté d’équipements technologiques des plus récents.

Votre arrivée à l’urgence

À votre arrivée, vous serez rencontré par une infirmière qui évalue votre état de santé et le degré d’urgence de votre cas. Vous passez ensuite à l’étape de l’inscription.

La confidentialité est assurée en tout temps par l’aménagement des lieux.

  • Pour un problème de santé, l’urgence est ouverte 24 heures par jour, 7 jours par semaine.
  • Lorsque vous avez un problème de santé non urgent, il vous est possible de contacter Info-Santé au 811, votre CLSC ou votre médecin, avant de vous présenter au Service d’urgence de l’hôpital.

En tout temps, vous serez évalué par une infirmière qui déterminera votre niveau de priorité.

En raison de l'achalandage, les patients doivent être traités par cote de priorité.

De quelle façon est déterminée la priorité ?

L'infirmière évalue la condition de chaque personne à l'aide d'une grille.

Cette échelle comprend les cinq niveaux que voici :

Niveau 1 - RÉANIMATION

  • Prise en charge immédiate par le médecin et l'infirmière
  • Situation qui menace la vie ou la survie

Niveau 2 - IMMÉDIAT

  • Condition médicale qui nécessite une évaluation immédiate de l'infirmière et une prise en charge rapide par le médecin
  • Situation qui, sans interventions, pourrait se compliquer

Niveau 3 - URGENT

  • Évaluation immédiate de l'infirmière
  • Situation qui commande une intervention à court terme

Niveau 4 - MOINS URGENT

  • État de santé qui nécessite l'intervention ou les conseils d'un médecin
  • Le patient peut attendre un certain temps sans risque pour sa santé

Niveau 5 - NON URGENT

  • État de santé dont l'investigation peut être retardée sans risque de détérioration immédiate
  • Le patient désire recevoir un service qui relève d'une clinique médicale sans rendez-vous

Pourquoi faut-il attendre longtemps à certaines occasions ?

Il survient des urgences majeures qui bouleversent les activités. Par exemple, un patient en arrêt cardiaque, un polytraumatisé, peut mobiliser toute l'équipe pendant plusieurs minutes, allant même jusqu’à plusieurs heures.

Les patients couchés sur civière sont généralement priorisés, ce qui demande du temps pour le médecin de l'urgence.

Frais d’hospitalisation

Le tarif des chambres est fixé par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Au moment de l’admission, lorsque l’usager signe le formulaire pour occuper une chambre privée ou semi-privée et qu’il ne détient aucune assurance personnelle, il s’engage à assumer le coût d’une telle chambre.

Si l’usager possède une assurance personnelle, nous recommandons fortement de communiquer avec la compagnie d’assurance afin de déterminer quelle catégorie de chambre (privée ou semi-privée) est spécifiée dans le contrat d’assurance et la proportion des frais qui sont assumés par la compagnie.

Selon le choix de chambre que vous avez fait, la partie qui n’est pas couverte par l’assurance personnelle sera facturée par le CSSSC au départ.

L’Hôpital de Chicoutimi dispose d’un certain nombre de chambres privées (un lit) et semi-privées (deux lits).  Un tarif quotidien est facturé pour toutes les chambres privées et semi-privées.

Si vous désirez une chambre privée ou semi-privée et si vous consentez à en assumer le coût, vous pouvez en faire la demande dès votre admission ou en cours d’hospitalisation. Dans ce dernier cas, faites part de votre désir au personnel infirmier de l’unité de soins. Tout en tenant compte de la disponibilité des chambres, le personnel s’efforcera de répondre à votre demande.

 

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008